A l’occasion de la Journée mondiale contre l’endométriose qui a lieu le 24 mars, nous faisons un point sur cette maladie gynécologique. Règles douloureuses et abondantes, fatigue, crampes pelviennes, abdominales ou lombaires… L'endométriose est l’une des maladies gynécologiques les plus mal diagnostiquées, et dont les répercussions sont souvent sous-estimées. Pourtant, elle peut entraîner une infertilité, et concernerait près d’une femme sur dix. Comment reconnaître la maladie ? Quels sont les traitements ?
Avec :

  • Pr Hervé Fernandez, professeur d’Université à Paris XI et chef de service de Gynécologie obstétrique à l’Hôpital Bicêtre. Rédacteur en chef du Journal of gynecology obstetrics and human reproduction et de l’Encyclopédie médico-chirurgicale, gynécologie et technique chirurgicale
  • Dr Ernestine Gwet-Bell, gynécologue-obstétricienne et directrice de la Clinique médicale et du centre de PMA de la clinique Odyssée, à Douala, au Cameroun past-présidente du GIERAF (Groupe Inter Africain de Recherches et d’Application sur la Fertilité)
  • Angélique de Place, photographe souffrant d’endométriose.