La médecine a fait d’immenses progrès depuis les années 1980, pour la survie des grands prématurés. L’OMS estime à 15 millions le nombre de bébés nés avant terme chaque année (avant 8 mois et demi de grossesse, soit 37 semaines d'aménorrhée) : ce qui représente plus d’un bébé sur 10. Or, plus d'un million d’enfants décèdent chaque année, en raison de complications liées à la prématurité. Ces naissances avant terme peuvent également entraîner des incapacités à vie, notamment en matière d’apprentissage, des troubles visuels ou auditifs.

Combien bien prendre en charge ces enfants ? Comment accompagner les parents ? Quelles sont les dernières avancées en termes de médecine néonatale ? Existe-t-il des limites en termes de prématurité : la question se pose après la récente naissance, aux États-Unis, d’un bébé ne pesant que 245 g, et qui a survécu après cinq mois passés en soins intensifs…
Pr François Goffinet, chef de service de la Maternité Port-Royal à ParisPr Pierre-Henri Jarreau, chef du service de Médecine et Réanimation néonatales de Port-RoyalMarina Saulay, maman d’Eva, née à 6 mois de grossesse.Pr Madeleine Amorissani Folquet, chef de Service de Pédiatrie au CHU de Cocody à Abidjan en Côte d’Ivoire.
En fin d’émission, nous parlons de la série « C’est la vie », diffusée sur RFI à partir du 1er juillet et qui raconte le quotidien d’un centre de santé qui tente de soigner au mieux les habitants de Ratanga, un quartier fictif d’une ville africaine. Nous en parlons avec Mbathio Diaw, directrice de l’ONG RAES qui a coproduit et développé l’adaptation de la série télé à la radio.