À l’occasion de la Journée mondiale dédiée à cette maladie héréditaire qui affecte l’hémoglobine des globules rouges, et qui est aujourd’hui la maladie génétique la plus fréquente au monde, nous allons parler des douleurs associées à la drépanocytose. Au-delà de l’impact de la maladie sur la santé vasculaire, la croissance ou l’immunité, le traitement de la douleur fait partie intégrante de la prise en charge de la drépanocytose.

Comment expliquer les douleurs associées à la drépanocytose ? Quels médicaments sont disponibles pour limiter ses douleurs ? Existe-t-il une alternative aux antalgiques ?
Dr Anoosha Habibi, praticien hospitalier, dans l’Unité fonctionnelle « Maladies génétiques du globule rouge » à l’Hôpital Henri Mondor à ParisDr Djamel Benomar, directeur de la collecte de l'Etablissement français du sang Île-de-FranceVanessa Adandé, présidente de la Fondation Louise Grenier pour la santé et l’éducation à Libreville au GabonPr Léon Tshilolo, pédiatre hématologue. Directeur du CEFA/ Monkole, Centre de Formation et de Recherche du Centre Hospitalier Mère-Enfant MONKOLE de Kinshasa en RDC. Président du Réseau d’Etude de la Drépanocytose en Afrique Centrale, REDAC, organisateur du récent congrès à Madagascar.
En fin d’émission, nous retrouvons la chronique sport du Dr Jean-Marc Sène, médecin du sport et médecine de l’équipe de France de judo.