Le « collectif inter-hôpitaux » organise ce 14 novembre 2019, à Paris, une grande manifestation pour obtenir un plan d’urgence pour l’hôpital public. Ces revendications reprennent celles des grévistes des urgences, engagés dans un mouvement de grève, depuis maintenant sept mois.

À savoir : augmentation de 300 € nets mensuels des salaires, arrêt des fermetures de lits d’hospitalisation. Les protestataires entendent aussi pointer la souffrance grandissante au travail et la baisse de l’attractivité de l’hôpital, en raison des conditions de travail et de rémunération.

Cette manifestation est associée depuis le 21 octobre 2019, à « l’arrêt du codage » des actes médicaux, « pour en finir avec l’hôpital entreprise », d’après les chefs de file du mouvement.

Avec :
Pr Philippe Lévy, professeur des Universités, chef de Service d’Hépato-Gastro-Entérologie, à l’Hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine). Dr Sophie Crozier, neurologue au service des urgences cérébro-vasculaires de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière à ParisHugo Huon, infirmier aux Urgences de l’Hôpital universitaire Lariboisière-Fernand-Widal à Paris et président du Collectif Inter-Urgences Dr Audrey Maillot, praticien hospitalier aux Urgences Samu Smur du Centre hospitalier Annecy-GenevoisDenis Podalydès, acteur, metteur en scène, écrivain français et sociétaire de la Comédie-Française qui a participé à l’appel des 108 célébrités à Emmanuel Macron pour sauver l’hôpital.