La médecine traditionnelle conserve une place très importante, dans le système de santé africain. Elle est beaucoup moins coûteuse que la médecine moderne et des tradi-praticiens se retrouvent jusque dans des zones reculées, ce qui explique notamment le fait que la population continue d’y recourir régulièrement. Elle cohabite aujourd’hui dans de nombreuses régions du monde avec la médecine moderne, qui s’appuie sur une recherche et une technicité très onéreuses. Sur quels plans ces pratiques médicales se retrouvent-elles ? Quels sont les atouts des thérapies traditionnelles ? Comment s’établit le dialogue entre médecine moderne et traditionnelle ?
Avec :

  • Dr Moussa Maman Bello, médecin, ethnopsychiatre et tradipraticien béninois. Fondateur de l’Association Uraca. Unité de réflexion et d'action des communautés africaines. Auteur de : Renaître en pays Dendi, couvade et possession au nord Bénin, aux éditions GrandVaux.
  • Dr Agnès Giannotti, médecin généraliste dans le 18ème arrondissement de Paris.
  • Pr Olivier Bouchaud, responsable du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Avicenne, à Bobigny, en région parisienne. En fin d’émission, nous retrouvons la chronique nutrition de Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l’ONG Santé Diabète à Bamako au Mali.