Au Niger, plus de trois quarts des femmes aujourd’hui âgées de 20 à 24 ans se sont mariées avant l’âge de 18 ans, et près de la moitié avait déjà eu un enfant à cet âge.
C'est dans la région de Maradi, au sud du pays que le taux de mariage d’enfants est le plus élevé. Quelles conséquences pour la santé de ces jeunes filles, souvent exposées à des violences conjugales et des grossesses précoces ? Quelles conséquences pour la santé de leurs enfants ? Comment prévenir ce fléau et lutter contre les mariages forcés ?
Un reportage de Charlie Dupiot à Niamey et Maradi.