Emission enregistrée à l’occasion de la 22ème conférence internationale sur le VIH Sida IAS2018 qui se déroule du 23 au 27 juillet 2018 à Amsterdam aux Pays-Bas.
En 2019, le financement des programmes des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains sera réduit de 80%. En prenant cette décision, le gouvernement américain confirme son désengagement financier international en matière de santé, et fait régresser l’aide pour la prévention des maladies infectieuses, et notamment du VIH. Cette annonce intervient alors que l’objectif 90/90/90 fixé par l’OMS et l’ONUSIDA prévoit de mettre fin à l’épidémie fin 2030.
Quelles sont les politiques à mettre en place pour atteindre cet objectif ? Quelles vont être les conséquences du désengagement américain ? Les autres pays du monde sont-ils prêts à compenser ce désengagement ? Un Etat est-il prêt à assumer un rôle de leadership ?
Avec :
- Pr François Dabis, directeur de l’ANRS
- Michel Sidibé, directeur exécutif de l’ONUSIDA
- Stéphanie Seydoux, ambassadrice en charge des questions de santé mondiale
- Jen Kates, vice-présidente et directrice des politiques mondiales de Santé en matiere de VIH à la Fondation Kaiser
- Peter Sands, directeur exécutif du Fond Mondial.
Une émission réalisée en partenariat avec Expertise France à travers l’Initiative 5%, contribution de la France au Fonds mondial pour renforcer l’impact des programmes de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme.