Lors de chaque événement sportif majeur, le spectre du dopage continue de faire parler de lui. L’EPO érythropoïétine, les amphétamines, la cocaïne, la caféine, l'éphédrine et les produits dérivés sont les plus utilisés pour accroître la concentration et l'attention, réduire la sensation de fatigue. Ils augmentent l'agressivité et font perdre du poids. Leur consommation peut entraîner des troubles psychiatriques. Ces stimulants interviennent sur le système cardiovasculaire et neurologique. Le dépassement du seuil physiologique de la fatigue entraîné par l'usage de ces substances peut provoquer des états de faiblesse pouvant aller jusqu'à l'épuisement, voire jusqu'à la mort. Quels sont les moyens de lutte? Pourquoi l’EPO est toujours aussi difficile à déceler? Où en sont les recherches?

Pr Gérard Dine, médecin biologiste des Hôpitaux et professeur associé en biotechnologie à l'École Centrale de Paris.
Dr Mohamed Diop, Vice-Président de l’Organisation Nationale Antidopage du Sénégal (ONADS) et Médecin du sport

En fin d’émission, nous retrouvons la chronique nutrition de Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l’ONG santé Diabète à Bamako au Mali.