Tous les maux ne méritent pas une consultation médicale et il peut sembler légitime de vouloir gagner du temps en se soignant par soi-même. C’est le principe même de l’automédication. Elle consiste à se procurer des médicaments non remboursables, sans prescription (parfois conseillés par le pharmacien) pour soigner de petits maux, tels que le rhume, une migraine ou des troubles digestifs passagers…
Il existe aussi une automédication non « responsable », prise d’antibiotiques sans prescription, recours à des médicaments périmés ou contrefaits, ou encore achetés sur des sites internet non autorisés : autant de source de danger.
Quand recourir à l’automédication ? Quelles sont les douleurs qui nécessitent de consulter un médecin ? Quels sont les risques de l’automédication ?

Pr Alain Baumelou, professeur de Néphrologie à Pitié Salpêtrière, Sorbonne Universités, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’automédication dont le « Vidal de l’automédication » (aux éditions Larousse) et co-auteur de « Automédication pour les nuls » (aux éditions First).
Emilienne Yissibi Pola, pharmacien de Santé Publique, consultante en Harmonisation des Politiques et Réglementations Pharmaceutiques et secrétaire générale du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens du Cameroun.

En fin d’émission, nous aurons en ligne le Pr Denis Mukwege qui s’est vu décerner, le vendredi 5 octobre 2018, le prix Nobel de la Paix. Récompense pour son combat contre les violences sexuelles qu’il partage avec Nadia Murad.